Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

LETTRE A DOMITIEN à propos de son édito

      Pour un adhérent de notre association tel que moi, c'est un grand plaisir de trouver dans notre " Grain de Selun texte aussi politique que le bel éditorial que Domitien a donné au numéro d' avril. Car, si l'association a pour fondement une indépendance entière à l'égard de tout parti, syndicat ou institution, comme il est rappelé en page 12, elle ne confond pas l'indépendance avec l'indifférence, laquelle est le tombeau de la citoyenneté.

    Donc, je dis bravo à Domitien pour nous avoir confié ses pensées sur la situation politique de la France, après les évènements de janvier et les élections de mars.

    Est-ce à dire que je souscris à ses propos? Je ne voudrais pas me prononcer sans lui soumettre ici deux questions. Elles seraient de nature, s'il voulait y répondre, à éclairer ses lecteurs sur le point de vue qui est le sien, et elles disent aussi quelque chose sur la position de celui qui les formule.

    D'abord pourquoi dis-tu, Domitien, que le débat démocratique "se réduit de plus en plus à des différences de forme plus qu'à des différences de fond" ( 1° colonne, 4° alinéa)? N'y a-t-il pas aujourd'hui un débat de fond opposant une partie de la gauche au pouvoir en place (loi Macron, par exemple)?

    Ensuite, de quel projet parles-tu quand tu écris, dans ta conclusion, en citant Abdennour Bidar, que la fraternité "devrait être au coeur de notre projet de civilisation"? De qui est-ce le projet? Quelles bornes fixes-tu à ce "Nous", au-delà des gens comme toi et moi, et nos amis de l'association, auxquels tu t'adresses? Est-ce que tu y joins les pouvoirs qui régissent présentement la société française et la société mondiale? Si tu répondais Oui, je ne pourrais pas te suivre. A mon avis il existe bien un projet mis en oeuvre très délibérément par les instances décisionnaires du capitalisme d'aujourd'hui, mais c'est un projet de "décivilisation", et c'est lui qui fait de la fraternité un mot creux. J'emprunte ce terme de décivilisation au communiste Lucien Sève qui lançait dans le "Monde Diplomatique" en 2011 ce cri d'alarme: "Ne sommes-nous pas à maints égards en chemin vers un monde humainement invivable?"*

    Avec mon salut républicain à Domitien Détrie et à toute l'équipe du "Grain de Sel",

                                                                                                              Jean-Pierre Kaminker

* "Cause écologique et cause anthropologique", Le Monde Diplomatique, nov.2011, article recueilli dans le volume intitulé "Aliénation et émancipation", La Dispute, 2012

 

 


Calendrier
« Juillet 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
Dernières modifications